Un atelier de validation des rapports des études analytiques sur l’élaboration de la stratégie nationale de la Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation forestière (REDD+) s’est déroulé le lundi 13 août 2018 à Lomé, dans le cadre de la mise en œuvre du processus de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Il est question pour le gouvernement togolais à travers le processus REDD+, de définir la méthodologie des outils  pour l’évaluation de la biomasse végétale afin d’infléchir la tendance très préoccupante de la dégradation et de la déforestation au Togo.

Pour M. Hemou ASSIH, coordonnateur national du projet, les rapports de deux études commanditées par la coordination nationale REDD+ sont soumis à la validation des acteurs : la première étude définit la méthodologie  et les outils pour l’évaluation de la biomasse végétale au Togo et la seconde s’intéresse à l’interprétation de données historiques  et la conception d’un système national de suivi des Forêts et d’un niveau de référence des Forêts dans le cadre de la REDD+ au Togo.