Un atelier de restitution des résultats de l’étude de faisabilité pour la couverture maladie des producteurs de coton au Togo, a été organisé par l’Institut national d’assurance maladie (INAM), le jeudi 23 août 2018, au centre FOPADESC d’Agoè nyivé à Lomé.

Cette étude a été réalisée sur un échantillon de 483 ménages issus de 96 groupements de cotonculteurs répartis dans les 5 régions et dans 15 centres de santé installés dans les zones à forte production cotonnière.

Le rapport retient trois (3) types d’options de couverture par famille de 6, 8 ou 10 personnes. Un accord a été trouvé sur le panier de soins pour une couverture à moins de 1000 francs par mois par personne. Un panier de soins adapté aux défis sanitaires est retenu pour toutes les populations agricoles. Il prendra en compte, notamment, le paludisme, l’hépatite, les accidents, les morsures de serpent et les accouchements….

Un accord sera signé à l’issu des conclusions des travaux de l’atelier en vu du démarrage effectif des prestations. La population bénéficiaire provienne généralement de couches vulnérables et n’ont pas les moyens pour se traiter convenablement en cas de blessure comme la morsure de serpent.

Le Directeur général de  l’INAM, Mme Myriam Dossou-d’Almeida; le Directeur général de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) Nana Adam Nanfamé; et le président de la Fédération nationale des groupements de producteurs du coton (FNGPC), M. Hodabalo Yosso, ont participé aux travaux de l’atelier.

Actif depuis 2011, l’INAM couvre aujourd’hui au moins 320.000 personnes, dont principalement les fonctionnaires.