Un atelier national de validation du rapport bilan de mise en œuvre en 2017 de la stratégie de croissance accélérée et de la promotion de l’emploi (SCAPE), a réuni les acteurs du développement au Togo, les 29 et 30 août 2018, à FOPADESC, Lomé.

Les travaux de cette rencontre organisée par le Ministère de la planification du développement du Togo, ont été ouverts par M. Essohanam Edjeou, Directeur de cabinet, représentant son ministre tutelle.

Les participants vont accorder sur les principaux résultats au titre de l’année 2017 de la SCAPE, en vue d’améliorer la qualité du rapport bilan et sortir un document final pour la mise en œuvre efficace du Programme national de développement au Togo.

Il s’agit, entre autres d’affiner l’analyse des capacités de mise en œuvre et de suivi-évaluation, de s’accorder sur les principales leçons apprises et les perspectives, et de retenir les recommandations pertinentes en vue d’améliorer l’exécution des actions de développement.

Ce énième rapport constitue le 5ème et dernier rapport bilan de la SCAPE. Selon le document, le PIB s’est établi à 4,4% en 2017 contre 5,1% en 2016 ; le taux de croissance agricole est passé de 8,8% en 2016 à 7,7% en 2017. Le pourcentage de routes nationales revêtues est passé de 60% en 2016 à 64% en 2017. S’agissant de la santé maternelle et néonatale, le taux de mortalité s’est stabilisé entre 2016-2017. Le Togo a reculé de deux places dans le classement du  «Doing business», passant du 154e rang en 2016 au 156e en 2017, etc.

Les recommandations de ce rapport  feront l’objet des travaux de la prochaine revue annuelle conjointe pour permettre de renforcer l’efficacité de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) adopté par le gouvernement le 03 août 2018.

Le Directeur de cabinet du ministère de la planification du développement, Essohanam Edjeou, ouvrant les travaux de l’atelier, a exhorté les séminaristes à une participation active et à des contributions constructives pour l’obtention d’un rapport validé et de haut qualité.

La version validée du rapport fera l’objet des travaux de la prochaine session du Conseil national de pilotage des politiques de développement (CNPPD.