La direction nationale des radios rurales a organisé un atelier d’échanges et de partages en faveur des acteurs des radios rurales et des acteurs locaux (membres des comités de développements, des chefs de station et partenaires) ; le vendredi 31 août 2018 à Lomé.

Au cours de la rencontre il s’est agi d’une part de partager les expériences de gestion des difficultés au quotidien de chacune de ces structures , d’autre part de s’interroger sur leur propre performance et de chercher des orientations précieuses au regard de leur mission de service publique axé sur la communication pour le développement des milieux.

Les radios rurales installées au Togo sous la tutelle du ministère en charge  de la communication, jouent un rôle important dans la l’éducation et l’information des populations vivant dans les zones reculées.

Depuis leur mise en ondes en mai 2004, elles sont en contact direct et permanent avec les populations locales. Ces médias en synergie avec les communautés s’illustrent aujourd’hui comme des instruments de développement de ces localités difficiles d’accès.

Pour le directeur national des radios rurales, Adri Dibaba GNASSENGBE, les radios rurales tout comme les autres radios communautaires ; de nos jours sont confrontées au défis d’une plus grande efficacité de la communication pour le développement.

Selon le ministre de la communication, M. Guy Madjé LORENZO qui a ouvert les travaux, la radio rurale est un outil privilégié des politiques de développement. Donc à cet effet elle doit favoriser l’instauration d’un véritable climat de collaboration entre les différents acteurs concernés, en offrant à chacun la possibilité de s’engager activement dans le processus de développement local, par l’expression libre des divers points de vue.