Le Mouvement des Jeunes Unir (MJU) a organisé une rencontre d’échange et de partage avec les jeunes sur le thème « implication des jeunes lors des échéances à venir » le jeudi 06 Août 2018 à Lomé.

L’objectif de cette rencontre est de partager les nouvelles orientations relatives aux conditions d’éligibilité pour les élections législatives avec la jeunesse du parti. Elle vise également à préparer la « conscience » des futurs leaders du parti sur les pratiques parlementaires ».

Au cours de la rencontre, la vice-déléguée nationale du MJU, Assih Mazamesso, le délégué chargé de la coordination des sections préfectorales, Meyebine Gnassingbé et le délégué chargé de la mobilisation et des affaires électorales du MJU, Noël De Poukn ont invité la jeunesse du parti à se positionner pour ces échéances et ont de ce fait exhorté tout jeune qui se sent capable de représenter dignement le parti à ces élections, à déposer leur dossier de candidature.

Selon eux, ce positionnement devrait cependant se faire dans le respect de la discipline du parti. « La législature à venir a besoin des hommes et des femmes dynamiques et des jeunes du parti qui en ont les capacités.

Le 4è vice-président de l’assemblée nationale, Dr Baritse Dametoti Etienne a entretenu l’assistance sur la vie parlementaire et le rôle d’un député à l’hémicycle. Selon lui, un député a trois fonctions reconnues, à savoir la fonction de législation où il est appelé à légiférer, la fonction de contrôle de l’action du gouvernement et la fonction de représentation des populations. Il a relevé que le parti UNIR a besoin d’une victoire écrasante sans recours ou sans contestation, tout en insistant qu’il faut défendre la discipline du parti. Il leur a été rappelé également la composition du dossier à fournir et la date de clôture du dépôt des candidatures fixées au 10 septembre prochain.

Le ministre Gilbert Bawara, présent à cette rencontre, a salué la sagesse et la modération de la jeunesse du parti lors des moments qu’a connu le pays et l’appelle davantage à une mobilisation et d’engagement responsable face aux enjeux auxquels ils sont conviés. Il les a exhorté à souscrire aux exigences et aux valeurs du parti qui sont, entre autres, la cohésion sociale, la paix, le vivre-ensemble tant prôné par le président fondateur du parti. Il a rassuré aux jeunes que les législatives auront bel et bien lieu le 20 décembre prochain, comme recommande la feuille de route de la CEDEAO.