L’espace maritime togolais sera bientôt agrandi ; le Togo et le Bénin ont conjointement soumis aux Nations Unis le 21 septembre 2018 leur dossier d’extension du plateau continental au-delà de 200 milles marins soit plus de 320km.

Cette information est rendu publique le vendredi 05 octobre 2018 à travers une conférence de presse organisée par la Commission Nationale des Frontières Maritimes du Togo CNFMT, à Lomé.

Cette extension permettra aux deux pays de maîtriser leurs espaces maritimes, de jouir de leurs richesses marines et d’être  couverts par le droit international à l’exploitation des ressources marines.

« Nous voulons avoir l’entière maîtrise de nos espaces maritimes et en exploiter les opportunités en terme de ressources y compris le développement de l’économie bleue. » a affirmé Stanislas BABA, Conseiller pour la mer auprès du Président de la République. Pour lui la délimitation des frontières en mer est un défi que le Togo vient de relever en soumettant son dossier d’extension du plateau continental aux Nations Unis.

Le Togo et le Bénin, les deux états voisins du Golfe de Guinée dont le dossier a été classé selon l’ordre d’arrivée à la 80ème place sur les 135 pays côtier au monde, sont  attendus en 2019 au siège des Nations Unis pour présenter le résumé des informations contenues dans le dossier pour son examen.