Le document de la stratégie nationale  de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle (ETFP) au Togo a été présenté le mardi 23 octobre 2018 à Lomé. C’est au cour d’un atelier organisé par le ministère chargé de ce secteur. Les travaux ont été présidés par le le Ministre, Georges Kwawu AÏDAM, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

La rencontre a permis aux participants de faire des propositions et des recommandations en vue d’améliorer et enrichir ledit document, et contribuer à son efficacité pour en faire un véritable levier de développement.

Le document de la stratégie nationale  de l’enseignement technique et de la formation professionnelle au Togo a pris en compte plusieurs volets en vue de résoudre l’épineux problème de l’adéquation formation/emploi.

Le document fait une analyse approfondie des politiques sectorielles en lien avec la mission ainsi que les textes organisant l’éducation et la formation au Togo. Il révise les offres de formation existantes, les programmes et les conditions de formation dans le système ETFP au Togo, et met en relation l’offre de formation avec les besoins en compétence évolutifs sur le marché du travail.

La mise en œuvre de cette stratégie au Togo, selon le Ministre Georges Kwawu AÏDAM, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle du Togo, permettra de relever deux défis majeurs : «accompagner la croissance économique et la compétitivité des entreprises par une offre de formation adaptée ; et favoriser l’insertion professionnelle des jeunes par une meilleure adéquation de leur formation à l’emploi».

La stratégie nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle au Togo, identifie également les nouveaux besoins en compétences en analysant ses relations avec la structure du marché du travail. Elle fait une analyse approfondie sur l’assurance qualité des certifications et proposer des passerelles dans une perspective d’apprentissage.

L’élaboration du document de la stratégie nationale  de l’enseignement technique et de la formation professionnelle au Togo, démarrée en 2017 a été possible grâce à l’accompagnement et à l’appui de l’UNESCO. Un plan d’action et de chiffrage seront annexés à ce document pour son efficacité.

Monsieur Borhène CHAKROUN, chef de la section jeunesse, alphabétisation et développement des compétences du bureau de l’UNESCO, et Monsieur IDO Yao, Directeur du Bureau régional de l’UNESCO à Abuja ont participé aux travaux.