Le Centre de Formation de Profession de Justice (CFPJ) a ouvert le lundi 3 décembre 2018 à Lomé un atelier de formation sur le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Cette session de formation financée à plus de 37 millions de francs CFA par l’Union Européenne est organisée à l’endroit des responsables des enquêtes douanières, des magistrats et des agents en charge du renseignement et des investigations.

Pendant quatre jours les participants seront outillés sur les mécanismes de détection du blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme.

Lutter contre le blanchiment d’argent et de financement du terrorisme c’est empêcher les criminels de jouir paisiblement du fruit de leur crime, a expliqué Mme Suzanne SOUKOUDE, Directrice du CFPJ. Pour elle ces fléaux sont des infractions qui nécessitent des enquêtes approfondies pour démanteler ces réseaux.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet « SAMWA » conçut par le GIABA (groupe inter gouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’ouest). Le projet accompagne les états membres de la CEDEAO dans la mise en œuvre efficace de dispositifs nationaux de lutte contre ledit fléau.