Les associations des droits de l’Homme au Togo commémorent le 70ème anniversaire de la déclaration universelle des Droits de l’Homme. C’est au travers du Salon International des Droits de l’Homme qui se déroulera du 13 au 16 décembre 2018.

Ce salon premier du genre au Togo s’articule autour du thème : « la déclaration universelle des droits de l’homme au service de l’éducation populaire ». Il permettra aux organisations de la société civile nationale de réfléchir sur des stratégies innovantes pour repenser les droits de l’homme.

Les conférences, formations, la foire, théâtre forum,  projection de films et concert sont au menu de cette manifestation de quatre jours de durée. Quarante deux exposants venus du Bénin, du Burkina-Faso et du Togo participent à cette foire des droits de l’homme qui se déroule sur l’esplanade de l’Agora Senghor.

Pour M. HADEN Bruno, Président  d’organisation du Salon International des Droits de l’Homme, les droits de l’homme ne sont pas évidents en Afrique car sur les 54 pays africains qui ont ratifiés la convention des droits de l’homme, 34 pays violent le droit à la vie qui est un droit sacré. Pour lui ce salon vient à point nommé pour rappeler aux pays africains leurs engagements vis-à-vis des conventions ratifiées.

Les travaux on été ouverts par le Secrétaire Général du Secrétariat d’Etat auprès du ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, chargé des Droits de l’Homme, a ouvert les travaux du Salon, M. ATCHOLE Essodom. C’était en présence du Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, Maître de Conférences Alilou Sam-Dja CISSE.