La stratégie nationale de rationalisation et de gestion des aires protégées du Togo fait l’objet d’un atelier de validation les 27 et 28 décembre 2018 à Lomé. La rencontre organisée par la direction des ressources forestières, se situe dans le cadre de la politique d’aménagement des aires protégées au Togo.

Le Togo, face aux phénomènes de changement climatiques, et au manque de politiques adéquates liées au renforcement de la protection de la faune et celle de la réticence des populations, a lancé en Août dernier une mission d’élaboration du plan de stratégie nationale de rationalisation et de gestions ses aires protégées.

La soixantaine d’acteurs environnementaux  aux assises de Lomé, réfléchissent

aux mesures pour l’amélioration de la représentativité écologique du réseau des aires protégées, leur catégorisation, la situation socio-économique, le cadre juridico-institutionnel et la gestion des aires protégées.

Le Secrétaire général du Ministère de l’environnement et des ressources forestières, M. Sama Boundjouw, ouvrant les travaux, a invité les participants à faire des propositions soutenues devant d’accompagner efficacement le gouvernement dans sa politique de promotion et de protection de l’environnement; ceci dans les objectifs du Programme national de développement au Togo, et ceux du développement durable d’ici 2030.

La stratégie nationale de rationalisation et de gestion des aires protégées du Togo, une fois validée, servira d’outils à court, moyen et long terme en matière de gestion efficace des aires protégées au Togo. L’élaboration de ce document se situe dans le cadre du Projet de renforcement du rôle de conservation su système national d’Aires protégées du Togo (PRAPT).