Les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet NORAD « éducation inclusive dans le sahel » analysent du 21 au 24  janvier 2019 à Lomé les politiques éducatives et les instruments juridiques internationaux.

Cette  session de 3 jours a pour objectif d’amener les participants à engager les actions de plaidoyer en faveur des enfants vulnérables et surtout les enfants handicapés.

L’accès à une éducation inclusive de qualité est reconnu par tous les états comme un droit fondamental. Néanmoins il est à constater que beaucoup d’enfants  restent encore en marge des systèmes éducatifs en place ; il s’agit surtout des enfants vulnérables et handicapés.

Pour pallier ces difficultés auxquelles sont confrontés les enfants handicapés et leur assurer une éducation inclusive et équitable il est nécessaire de mener un plaidoyer commun pour que les gouvernements prennent et respectent leur engagement, a expliqué M. IDRISSA Maiga, Président de la Fédération Ouest Africaine des Associations des Personnes Handicapées (FOAAPH).

Le projet NORAD « éducation inclusive dans le sahel » déjà mis en œuvre au Burkina Faso, au Mali et au Niger, est soutenu également par « Humanité et Inclusion », ancienne appellation de  « Handicap International ».