Le Programme de Gestion du Littoral de l’Afrique de l’Ouest (WACA) démarre au Togo  très prochainement. Occasion pour le nouveau patron de l’Environnement au Togo, le Ministre Wonou David Oladokoune, de l’Environnement du développement durable et de la protection de la nature de s’enquérir de l’état de la côte togolaise dans les Lacs et des acquis de certains projets dans le bas mono.

Le Professeur Wonou David Oladokoune, a effectué le jeudi 07 février 2019, une visite de prospection des sites retenus dans le cadre du Programme de Gestion du Littoral de l’Afrique de l’Ouest (WACA). Il s’agit de l’unité d’extraction de l’huile palmiste à AVEVE dans le bas mono; d’une retenue d’eau dans le village de Sakpové, du site de reboisement de plants aquatiques par Rhizophora à Zébévi, et des ouvrages de protection de la côte, dans la préfecture des Lacs.

La délégation conduite  par le  Ministre a entamé sa tournée de prospection par la visite de l’unité d’extraction de l’huile palmiste et de l’huile de palme à AVEVE dans le bas mono, financée par le PGICT (Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres), qui a pris fin il y a un moment.

Cette unité dénommée «NOVISSILELE» est dirigée par un groupement de femmes. Ce regroupement par la voix de sa présidente, Mme Ablavi Ananivi a profité de l’occasion pour formuler de nouvelles doléances qui permettront d’agrandir leur unité de production et maximiser leurs revenues.

S’agissant des côtes togolaises, le Ministre et sa suite ont constaté des phénomènes d’érosion côtière qui avancent d’environs 20 mètres par an au niveau  de Doevi Copé à Baguida noin loin de la route nationale No 2. Un phénomène critique selon lui, qui nécessite des actions urgentes.

Que ce soit à Aného dernière la marie ou à Agbodrafo, la menace reste très perceptible. Les ouvrages mise en place depuis des années montrent déjà  leur limite et le Programme WACA se veut une  solution durable, a ajouté le Ministre en charge de l’environnement, le Professeur Wonou David Oladokoune.

Selon le coordonnateur national de WACA au Togo, Tchannibi Bakatimbe, le programme va s’exécuter  simultanément  avec le Bénin. Il prévoit entre autres le renforcement des côtes des deux Pays par des épis sur une distance de 41 Km, soit 18 du côté du Togo et 23 du Bénin.