L’Union générale des syndicats libres (UGSL-Togo), a organisé le samedi 9 février 2019 à la Bourse de travail à Lomé, un séminaire de formation à l’endroit de ses différents responsables et membres des syndicats de base.

La rencontre d’une journée placée sous le thème «Les facteurs favorisant l’amélioration des conditions de vie et de travail», visait à outiller près de 300 participants entre autres au sens aigu du bien commun, du devoir et de la responsabilité en vue de participer au maintien d’un climat favorable à la création de la richesse au Togo.

Il s’agit de mobiliser ces travailleurs pour faire d’eux des modèles qui respectent les différentes dispositions liées aux droits et devoirs en matière de travail. De ces dispositions on peut noter les articles 6 à 33 du code de travail au Togo, les conventions de l’Organisation internationale de travail (0IT), notamment  N° 87 et 98 relative à la liberté syndicale, le droit d’organisation et de négociation collectives.

Le mieux être des travailleurs passe par de bonnes conditions de travail, l’un des principaux leviers du développement. Il est question selon le Secrétaire général de l’UGSL, M. Atchindé Ahono Amakoue, d’explorer de meilleurs pistes pour l’amélioration des conditions de vie et de travail au Togo.

Les travaux de cet atelier de formation ont été ouverts par M. Bruno Yawovi Fantowou, représentant du Ministre de la fonction publique, du travail, de la réforme administrative et de la protection sociale du Togo.