PLAN-TOGO a organisé le 15 février 2019 à Lomé, le lancement d’une  campagne de sensibilisation sur le thème « aux filles l’égalité ».

Cette campagne de sensibilisation qui s’étendra sur cinq ans, a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des filles et jeunes femmes qui se heurtent aux normes culturelles néfastes, notamment les croyances.

Durant les 60 mois de campagne, Plan-Togo et ses responsables seront partout sur le territoire national, dans les médias et lieux publics pour amener les togolais à apporter une attention particulière au thème et à adopter un comportement nouveau.

La campagne « aux Filles l’Egalité », sur le plan international se présente comme une stratégie innovante de mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD), et sur le plan national, il permettra d’atteindre les objectifs de la Politique Nationale d’Equité et d’Egalité de Genre (PNEEG). Sur ce même plan national, le programme représente une initiative stratégique et opérationnelle pour la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) du Togo en son axe 3, domaine d’intervention 5, principe directeur 4.

Il s’agira de mettre en place les conditions qui permettent aux filles et aux jeunes femmes de 0 à 24 ans, en particulier celles vulnérables et handicapées d’avoir le contrôle de leur propre vie et de façonner le monde qui les entoure pour l’équité genre au Togo.

Au cours de ce lancement, les médias et le grand public ont été sollicités relayer l’information à l’endroit de la population, en vue d’aider à mener à bien la campagne « aux filles l’égalité », qui va durer de 5 ans, et aboutir à de meilleurs résultats.

Selon le représentant-résident de Plan-International au Togo M. Mohamed Ibrahima Bah, ce que nous espérons dans cinq ans est de pouvoir accompagner les filles et les jeunes femmes du Togo en leur donnant  les informations qu’il faut pour qu’elles aient confiance en elles même. Nous allons Identifier des choses qui traditionnellement constituent une barrière à leur épanouissement, notamment les normes les mœurs, alors il sera question de sensibiliser, de former, et de renforcer leurs capacités.