Un atelier de restitution des résultats de l’analyse des données du Rapport de l’état du système éducatif national (RESEN-Togo 2019) s’est ouvert le mardi 19 février 2019 à Lomé pour (02) deux jours. Les travaux de cette rencontre qui se tient au complexe du lycée scientifique de Lomé, ont été ouverts par le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche du Togo, Prof. Koffi Akpagana. Son collègue de l’enseignement technique, de la formation et de l’insertion professionnelles, Tairou Babiegue était présent à l’ouverture.

L’analyse des données sectorielles du Rapport de l’état du système éducatif national (RESEN-Togo), pour le compte de 2018-2019 a été lancé en septembre 2018. Cet exercice, quatrième du genre initié par le gouvernement togolais, après ceux de 2002, 2007, et  2012-2013, vise à identifier les différents problèmes du secteur de l’éducation et trouver des solutions en vue de relever les défis au secteur et consolider l’état des lieux pour l’élaboration du Plan sectoriel de l’éducation beaucoup plus fiable au Togo.

Les participant à cette rencontre auront à finaliser les résultats de l’analyse, faire une synthèse pour capitaliser les acquis, les compléter en vue de permettre aux autorités togolaises d’améliorer le système éducatif au Togo.

Plusieurs communications sont prévues :  Le contexte global de développement de l’éducation au Togo ; les performances et défis du système éducatif togolais en matière de scolarisation et d’équité, de qualité et de gestion etc.

Le Rapport de l’état du système éducatif national (RESEN-Togo 2019) prend en compte plusieurs préoccupations notamment, le niveau d’enseignement, l’évolution de l’accès à l’éducation, les curricula, les niveaux de sortie, l’employabilité et l’adéquation formation-emploi.

Le document à valider présente clairement l’état des lieux du système éducatif togolais à travers (04) quatre principaux axes :  Les performances et défis du système en matière de scolarisation et d’équité ; les performances du systèmes en matière de qualité et de gestion ; les coûts et le financement de l’éducation ; et enfin l’efficacité externe du système.

La mise en œuvre des différents RESEN permettra de redéfinir les stratégies du Plan sectoriel de l’éducation du Togo pour la période 2014-2025, en accord avec l’axe 3 du PND au Togo et l’axe 4 de l’ODD.

Le secrétaire technique permanent du Plan sectoriel de l’éducation (STP/PSE Togo), M. Séna Yao Akakpo-Numado ; et le Directeur du bureau national UNESCO Abuja (l’un des partenaires technique et financier), M. Yao Ydo, ont pris part aux travaux.