L’Observatoire des Droits Humains pour la lutte contre le VIH/Sida a organisé le vendredi 1er mars 2019 un atelier pour présenter les résultats annuels de ses activités 2019.  Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la journée Zéro Discrimination instaurée depuis 2014 par la Communauté Internationale.

Le thème retenu pour cette 6ème édition est «Agir pour changer les lois discriminatoires». L’objectif de cette rencontre est de faire l’état des lieux de la discrimination et de la stigmatisation envers les Personnes Vivants avec le VIH (PVVIH) et les populations clés au cours de l’année 2018. C’est également l’occasion pour l’Observatoire, avec le soutien du Secrétariat d’Etat en charge des droits humains, le SC/CNLS-IST et l’ONUSIDA, de présenter la situation de la lutte contre la discrimination au Togo.

Pour sauvegarder la dignité humaine dans le contexte du VIH et pour que des mesures efficaces et respectueuses soient prises contre les actes de stigmatisation et de discrimination, il est essentiel d’assurer la protection des droits humains des personnes vivant avec le VIH et les populations les plus exposées.

Madame Mensah-Pierucci Marcelline, Directrice Générale de la  Consolidation de la démocratie chargée des droits de l’homme, représentant le Ministre en charge des droits de l’homme, a affirmé que «  la journée du 1er mars vient nous rappeler que si nous voulons réduire sensiblement le fléau du SIDA, il est donc indispensable de sensibiliser à la non-discrimination et à l’égalité pour tous».