Le Togo veut promouvoir son secteur Artisanale et favoriser la création des emplois. A cet effet, un point de presse organisé par la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) en collaboration avec la société allemande ‘‘HANSEN’’ s’est tenu le 04 février 2019 à Lomé.Cette rencontre a permis de restituer aux médias, les résultats des travaux de la mission d’expertise allemande venu au Togo dans le cadre du projet de vannerie.

Ce projet de vannerie est un programme ambitieux qui veut intégrer toute la chaine de valeur artisanale de manière ciblée et participative jusqu’à la commercialisation des produits.Pour cela, de nouvelles idées et de nouveaux produits sont nécessaires pour s’ouvrir aux marchés internationaux.

Selon M. Essohouna MEBA, président de la CCIT, «  Ce projet devrait favoriser la création d’environ 10.000 emplois ; impacter divers secteurs tels que le commerce, l’artisanat, le tourisme. »

Outre la professionnalisation de la pratique artisanale et l’apport d’une valeur ajoutée, ce projet de vannerie devrait favoriser le transfert de compétences. C’est dans cette optique que Johannes HANSEN, chef de la délégation allemande a annoncé que « six togolais pourront bénéficier de six mois de formation en Allemagne ceci dans le but de permettre aux artisans togolais de fabriquer des produits de qualité et répondant aux normes de commerces internationales. »

Par ailleurs, Les 27 et 28 féviers 2018, quatre variétés d’osier ont été mis sous terre sur une superficie de 200m² dans la localité d’Adétikopé. La mission allemande a donc pu observer l’évolution de ces plans et entamer les discussions en vue de la construction d’un centre aux métiers de vannerie.

Retenons que l’osier est le matériau de premier ordre de la vannerie qui est l’art de tresser des fibres végétales pour réaliser des objets très variés à savoir : des corbeilles, des paniers, des chapeaux etc.