La Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) a organisé le jeudi 7 mars 2019 à Lomé, un atelier de sensibilisation à l’intention des acteurs du corps judiciaire de la région maritime. Les travaux ont été ouverts par le garde des sceaux, ministre de la justice, Puis AGBETOMEY.

La rencontre d’une journée placée sous le thème «Participation citoyenne à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées» vise à sensibiliser et renforcer la capacité d’une centaine d’acteurs judiciaires à résister à la corruption et à lutter efficacement contre la corruption et les infractions assimilées. Elle se situe dans le cadre de la campagne nationale lancée en septembre 2018 par la HAPLUCIA.

Plusieurs communications ont été présentées à cette rencontre, notamment la mission et fonctionnement  de la HAPLUCIA; état des lieux de la corruption et des infractions assimilées au Togo; la problématique de la corruption; les instruments juridiques internationaux de lutte contre la corruption; la répression des actes de corruption par le nouveau code pénal et la déontologie du magistrat.

Ouvrant les travaux de la rencontre, le Ministre de la justice, Puis AGBETOMEY a invité les magistrats à une prise de conscience en vue de mener à bien leurs activités professionnellement et dans l’éthique de leur déontologie, et contribuer ainsi à l’atteinte des objectifs fixés par le Chef de l’État Faure GNASSINGBE en mettant en place la HAPLUCIA.

Le Togo a ratifié plusieurs conventions de lutte contre le phénomène de la corruption qui constitue un obstacle sévère au développement économique d’une nation. Il s’agit de la convention des nations unies contre la corruption, la convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption, et le protocole de la CEDEAO sur la lutte contre la corruption.

La Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a donc pour mission de promouvoir et de renforcer la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées dans les administrations, les établissements publics, les entreprises privées et les organisations non étatiques au Togo.