La Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a organisé le mardi 12 mars 2019 à Lomé, un atelier de sensibilisation à l’intention des ministères et organismes publics à caractère commercial, économique, financier et industriel. Les travaux de la rencontre ont été ouverts par le Directeur de cabinet du Ministère de l’économie et des finances, M. Kossi TOFIO, représentant son ministre de tutelle.

Ce séminaire d’une journée placée sous le thème «Participation citoyenne à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées» vise à sensibiliser et renforcer la capacité de près de deux cent (200) hauts fonctionnaires des ministères et organismes publics sur le phénomène de la corruption et les infractions assimilées. Il s’est agi de faire un état des lieux des différents départements représentés, d’apprécier les états de corruption et d’infractions assimilées si cela existe et d’envisager des mesures idoines pour sa lutte, en vue de mobiliser des ressources pour le Plan national de développement (PND) au Togo.

Plusieurs communications ont été présentées à cette rencontre, notamment la mission et fonctionnement de la HAPLUCIA; état de la corruption et des infractions assimilées au Togo; la problématique de la corruption au Togo; et la problématique de la corruption dans les marchés publics au Togo.

Les participants ont également suivi des communications sur l’inspection générale du Trésor et l’Office togolais des recettes comme des instruments de contrôle interne et de lutte contre la corruption.

«Nous avons le devoir de nettoyer notre pays pour qu’il soit économiquement et financièrement propre et irréprochable pour être une destination attractive pour les investisseurs nationaux et étrangers» a déclaré le directeur de cabinet du Ministère de l’économie et des finances, M. Kossi TOFIO. Pour lui il faut plus de rigueur et de responsabilité dans la gestion des biens et deniers publics.

Le Togo a ratifié plusieurs conventions de lutte contre le phénomène de la corruption qui constitue un obstacle sévère au développement économique d’une nation. Il s’agit de la convention des nations unies contre la corruption, la convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption, et le protocole de la CEDEAO sur la lutte contre la corruption.

L’atelier se situe dans le cadre de la campagne nationale de sensibilisation contre la corruption et les infractions assimilées, lancé en septembre 2018 par la HAPLUCIA.

La Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) a pour mission de promouvoir et de renforcer la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées dans les administrations, les établissements publics, les entreprises privées et les organisations non étatiques au Togo.