Le Ministère de l’Infrastructure et des Transports a organisé du 10 au 12 avril 2019, en collaboration avec la CEDEAO, la douzième réunion du comité ministériel de pilotage du programme de développement de l’autoroute du corridor Abidjan-Lagos, à Lomé.

Cette réunion de mise en œuvre du projet de construction de l’autoroute du corridor Abidjan-Lagos, est une initiative panafricaine lancée par les Chefs d’Etat du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigeria et du Togo prise le 28 février 2013 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Ce projet de construction de l’autoroute a pour objectif  d’accélérer l’intégration économique sous régionale et de faciliter la libre circulation des personnes et des biens sur le corridor Abidjan-Lagos.

Le Commissaire aux Infrastructures, commission de la CEDEAO, M. Pathé Gueye, a déclaré que, le corridor sera construit sur une distance de 1035km et aura six voies (deux fois trois voies). Ainsi la BAD et l’Union Européenne ont mis 23 millions de dollars à la disposition de la CEDEAO pour financer des études de faisabilité. Trois cabinets ont été retenus pour réaliser lesdites études, et d’ici sept mois les travaux vont commencer a-t-il déclaré.

En ouvrant les travaux de la réunion, la Ministre de l’Infrastructure et des Transports, Madame Zouréhatou TCHA-KONDO a déclaré que la réalisation de l’autoroute Abidjan-Lagos permettra de créer un schéma logistique optimal qui améliorera la compétitivité de nos économies. Ainsi cette réunion permettra d’examiner les progrès réalisés dans la mise en œuvre des principales tâches contenues dans les conclusions du communiqué final de la dernière réunion du comité qui s’est tenue à Abidjan.