La Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) a organisé le jeudi 25 Avril 2019 à Lomé, un atelier de sensibilisation à l’intention des ministères et organismes étatiques à caractère éducatif, social et humanitaire.

Les travaux ont été tenus sous le thème «  participation citoyenne à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées ». Ils ont été ouverts par le ministre des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la République, Christian Eninam Massia Trimua.

Les participants issus de plusieurs ministères et organismes à caractère éducatif, ont à l’occasion suivie plusieurs exposés relatifs à la problématique de la corruption en milieu sanitaire, dans l’enseignement et en milieu sportif. Il leur a été présenté l’état des lieux de la corruption et la problématique la répression des actes de corruption par le nouveau code pénal.

Le ministre Christian Trimua en ouvrant les travaux de l’atelier a insisté sur les conséquences désastreuses de la corruption. Elle met en péril la paix et la sécurité des nations et écorne leur image. La corruption est un facteur dissuasif pour les investisseurs étrangers, un frein au développement socio-économique et un obstacle à la démocratie et à la cohésion sociale.

Il est prévu une dizaine d’ateliers pour la commune de Lomé dont les six premiers ont été organisés du 22 novembre 2018 au 12 mars 2019 à l’intention de la société civile, aux médias, au secteur privé, aux organes de contrôle et de régulation, au secteur de la justice….