Le processus électoral en vue des prochaines locales au Togo suit son cours. La deuxième vague des opérateurs de saisie a entamé leur formation de trois jours depuis ce matin 06 mai 2019 à Togo 2000 à Lomé. C’est le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) qui a présidé au lancement de cette formation en présence des autres membres de la commission.

Cette formation, selon le président de la CENI, Tchambakou AYASSOR,  se veut un recyclage, les opérateurs de saisie retenus pour la révision des listes électorales ayant déjà fait leur preuve lors de la constitution du fichier électoral des dernières législatives. Il a saisi cette occasion pour insister sur la responsabilité des OPS et sur la qualité du fichier électoral attendu après la révision des listes. Cette formation qui se tient du 06 au 8 mai prochain, vient compléter celle du 02 au 04 mai dernier pour un total de 6 milles opérateurs de saisie qui seront déployés sur toute l’étendue du territoire national.

S’agissant des dates du démarrage de la révision des listes électorales et de la tenue des élections locales, le président de la CENI a laissé entendre que les dates annoncées auparavant ne sont que des propositions faites au gouvernement. Il appartient donc à l’exécutif d’entériner ou non ces dates en tenant compte d’autres paramètres qui ne relèvent pas des prérogatives de la CENI. Tout compte fait, la convocation des électeurs est du ressort du gouvernement.