Les populations de quatre  (04) quartiers de la préfecture d’Agoè-Nyivé, à savoir Haoussa  Zongo, Vakpossito, Démakpoè et Akoin,  ont bénéficié des infrastructures socioéconomiques de base, réalisées  par le gouvernement togolais à leur profit. L’exécution de ces ouvrages, confiée à l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB),  rentre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).

Les infrastructures ont été officiellement inaugurées le mardi 11 juin 2019 dans le marché d’Haoussa Zongo, lors d’une cérémonie de réception présidée par le ministre de la planification du développement  et de la coopération, Demba Tgnokpa.  

Haoussa Zongo et Vakpossito  bénéficient  chacun  de deux (2) hangars de type cantonal, un (01) forage photovoltaïque, un (01) bloc de latrines et un (01) magasin  de stockage.  A Démakpoè  un (01) forage  photovoltaïque, un (01) bloc de latrines ont été construits,  Akoin, quant à lui, bénéficie d’un  (01) bloc de latrines.

Le  financement  débloqué par le PUDC pour la résiliation des ces ouvrages s’élève à 155.677.416  (cent cinquante-cinq millions six cent soixante-dix-sept mille quatre cent seize) FCFA.

La mise en place de ces infrastructures contribue à améliorer le cadre de travail des commerçants, à sécuriser les marchandises face aux intempéries et aux vols, et par ricochet, à favoriser l’accroissement des activités commerciales des communautés des dits quartiers.

Les ouvrages d’eau et d’assainissement, quant à eux permettront de réduire  les distances et les délais d’accès à l’eau, et d’améliorer l’hygiène alimentaire, corporelle et du cadre de vie.

Tour à tour, le Préfet d’Agoè-Nyivé, Colonel Awaté Hodabalo, le représentant –résident du PNUD au Togo, Aliou Mamadou Dia, et le ministre Demba Tignokpa, ont exhorté les bénéficiaires à prendre soin des ouvrages pour leur pérennité.

Les bénéficiaires ont promis de faire bon usage de ces ouvrages.

Le PUDC  vise à améliorer  de façon significative les conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies  par les infrastructures et services sociaux et économiques de base.

Le PUDC a été lancé le 30 juin 2016 à Mandouri (nord Togo). Piloté par le PNUD, ce programme s’inscrit dans la politique du gouvernement pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), et a pour objectif la réduction des inégalités en ciblant les zones où les besoins en infrastructures sociocommunautaires  se font le plus sentir.

Le PUDC s’exécute en plusieurs composantes notamment le développement d’infrastructures et équipements socio-économiques  de base; renforcement  des capacités institutionnelles  des acteurs nationaux et locaux pour  la gestion de leur développement.

Au total, 2. 114. 607.986 (deux milliards cent quatorze millions six cent sept mille neuf cent quatre-vingt-six) FCFA, dont 455. 175. 866 (quatre cent cinquante -cinq millions cent soixante- quinze mille huit cent soixante-six) FCFA dans la région Maritime (préfectures  du Golfe d’Agoè-Nyivé) ont été investis à travers l’accompagnement de l’ANADEB dans le cadre du PUDC.

En dehors des ouvrages  du Grand Lomé, l’ANADEB a mis en  place trois (03) marchés de type préfectoral à Guérin-Kouka, Elavagnon et Blitta, trois (03) Maisons de la femme à Kara, Sotouboua et Notsè, et une Maison des jeunes  à Mango.