Le bureau de la Représentation de la FAO au Togo a procédé le vendredi 5 juillet 2019, à son siège à Lomé, à la signature des protocoles d’accord avec trois des quatre (04) partenaires ciblés pour la réalisation d’activités spécifiques dans la mise en œuvre du projet « Appui au renforcement de la résilience des ménages affectés par les inondations dans la Région des Savanes au Togo ».

Ces partenaires sont : la Direction régionale de l’agriculture, de la production animale et halieutique de la région des savanes (DRAPAH/Savanes); la direction régionale des savanes de l’Institut de Conseil et d’Appui Technique (DR-ICAT/Savanes); la Croix Rouge Togolaise (CRT) section-Savanes et l’Agence Nationale de la Protection Civile (ANPC).

Pour rappel, la région des Savanes a enregistré, au cours de l’année 2018, des précipitations supérieures à la moyenne. Les fortes précipitations observées pendant les mois de septembre et octobre 2018, couplées au débordement du barrage de Kompienga au Burkina Faso ont entraîné des inondations dans les préfectures de Kpendjal et de l’Oti. Elles ont causé d’importants dégâts sur les cultures particulièrement dans ces deux préfectures. Au total 2722 ménages dans 11 cantons ont été affectés par cette catastrophe pour une superficie totale de 1763 ha pour le riz et 698,5 ha pour le maïs. C’est en réponse à cette situation que la FAO a lancé le projet « Appui au renforcement de la résilience des ménages affectés par les inondations dans la Région des Savanes au Togo».

Le protocole d’accord ou Letter Of Agreement (LOA) est un contrat qui lie une structure (étatique ou non étatique), à but non lucratif à la FAO, pour la fourniture d’un certain nombre de services pour le bien-être des populations.

L’impact recherché à travers ce projet est de contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire et de la résilience des populations rurales de la région des Savanes soumises à diverses menaces et contraintes, notamment climatiques et économiques. Dans l’immédiat, il est nécessaire de renforcer les capacités des ménages victimes des inondations à relancer et diversifier leur production et moyens d’existence et à mieux maîtriser leurs ressources.

La convention entre la DRAPAH et la FAO s’élève à 7.500.000 FCFA, et servira à l’identification et à la validation de la liste des bénéficiaires, à la réception et l’entreposage des intrants et matériels, à la distribution des kits aux 900 bénéficiaires, puis au suivi des activités des autres partenaires du projet.

Avec 16.350.000 FCFA, l’ICAT/Savanes assurera la formation en techniques de production agricole, en appui à la mise en place des poulaillers traditionnels améliorés et l’appui-accompagnement des bénéficiaires.

La Croix Rouge Togolaise/Savanes est chargée de la mise en place et l’animation des Associations villageoises d’épargne crédit (AVEC) et des Clubs d’écoute communautaire (CEC), et ceci pour 11.000.000 FCFA.

A l’ANPC, la FAO confie le renforcement des capacités de tous les acteurs des cantons sinistrés sur la gestion des risques de catastrophes pour un coût de 6.600.000 FCFA.

Les parties signataires dudit accord sont représentés par : M. Djiwa Oyetoundé, Représentant du Bureau de la FAO-Togo, M. Gavlo Yawo Gaméli, Président National Croix Rouge Togolaise et M. Baka Yoma, Directeur Général de l’ANPC.