L’édition 2019 des évala s’est poursuivie le lundi 15 juillet 2019 en pays kabyè, en présence de son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, chef de l’État togolais.

Les luttes sont à l’étape des quarts et demi-finale dans plusieurs cantons. Alors que le canton de Tchitchao connait sa finale, certains cantons eux inaugurent les rites initiatiques.

A Tchitchao, la coalition Bou-Fatoudè était opposée à celle de Kigbèling-Lohou-Hazè pour le compte de la finale. Aux termes des empoignades, sur le terrain cantonal de Gnanzindah, dans une ambiance de chants et d’encouragement, la coalition Bou-Fatou a nettement dominée la partie adverse par 11 victoires contre 5. Cette finale relègue l’édition 2019 des évala dans les archives dans ledit canton.

Avant de se rendre dans le canton de Pya pour assister à la lutte, le chef de l’Etat a assisté à la danse des évala à Tcharè pour l’ouverture des luttes, puis à Pya Hodo. La danse des évala est une occasion pour les initiés de manifester leur joie pour leur entrée dans la classe des adultes.

Dans l’après-midi, le chef de l’Etat a assisté aux empoignades dans le canton de Pya. Sur le terrain du CEG Akéi-Lao, les lutteurs de Lao ont vaincu ceux d’Akéi par 23 victoires contre 16.

Le chef de l’Etat s’est ensuite rendu sur le terrain de Gnama, où les lutteurs de Kioudè ont affronté leurs congénères de Gnama. Au décompte final, Gnama bat Kioudè par 19 victoires contre 8.

Les empoignades se poursuivent demain avec la finale dans le canton de Yadè, les quarts de finales dans les cantons de Pya, Kouméa, Tcharè et Djamdè.