Le ministère de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, a organisé un atelier de validation du guide d’évaluation des préjudices et de calcul des dommages et intérêts, en matière d’infractions forestières, le mercredi 17 juillet 2019 à Lomé. 

Ce document qui vient combler un vide juridique en ce qui concerne la réparation des préjudices causés aux ressources fauniques et touristiques est soumis à l’appréciation des spécialistes de la protection des ressources naturelles et de ceux de la justice.

Il s’agit pour les participants de parcourir le document soumis à leur appréciation puis formuler des recommandations en vue de faire de ce guide un outil juridique de dissuasion des infractions forestières.

Pour le consultant, Dr Tchakei Issowavana Ousmane, expert en droit de l’environnement et développement, l’élaboration de ce document s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance forestière impulsée par la nouvelle dynamique de croissance économique forte, durable et inclusive à travers le plan national de développement PND.

En ouvrant les travaux, le Colonel Dimizou koffi Aoufoh secrétaire général du ministre en charge de la protection de la nature, a laissé entendre que,  élever les peines à la hauteur des infractions forestières c’est permettre aux générations actuelles et futures de tirer meilleurs profits des ressources naturelles.