Le projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP) tient les 18 et 19 juillet à Lomé sa troisième conférence sous le thème «Renforcement des partenariats pour une promotion accélérée des systèmes solaires autonomes en Afrique de l’ouest et dans la région du Sahel».  Les travaux de cette rencontre ont été ouverts le jeudi 18 juillet 2019, par le Dr Tchapo Akassewa SINGO, directeur des énergies renouvelables et efficacité énergétique au ministre des mines et des énergies du Togo, représentant son ministre de tutelle.

Près de 500 experts venus des 15 pays de la CEDEAO ainsi que le Tchad, le Cameroun,  la Mauritanie et la République centrafricaine, et des partenaires techniques et financiers, vont débattre durant les deux jours, des dispositions pour la mise en œuvre efficace de ce projet pour produire l’impact requis dans les pays ciblés, surtout en milieu rural. 

La rencontre qui marque également le lancement de la phase de mise en œuvre du projet aura pour objectif de présenter les différentes composantes du projet, les prochaines étapes de sa mise en œuvre et de  recevoir les contributions des parties prenantes.

Pour Oumar Tembely, directeur du département des financements privés à la BOAD, représentant le président de cette institution, la mise en œuvre du projet cadre avec le plan stratégique de la banque en cours d’exécution. Ce plan, selon lui, met un accent particulier sur les énergies renouvelables.

Le directeur des énergies renouvelables, Dr SINGO, ouvrant les travaux de la conférence, a réitéré l’engagement de son département, donc, du gouvernement togolais, d’œuvrer pour promouvoir le développement de ces formes d’énergies porteuses de croissance et de développement durables en favorisant son accès à tous en qualité et quantité suffisantes.  

Le projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP), comprend deux (02) composantes à savoir : la composante 1 consiste à développer un marché régional par des activités d’assistance technique et améliorer l’écosystème du marché hors réseau et la composante 2 va faciliter l’accès au financement pour les entreprises de système solaires autonomes.

Financé à plus de 250 millions dollars US (près de 140 milliards F CFA), par la Banque mondiale et le Fonds pour les technologies propres (FTP) à travers la Banque ouest africaine de développement (BOAD), ce projet sera mise en œuvre par le CEREEC (Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO) et la BOAD pour desservir environ 1,7 millions de personnes.

Le projet à terme devrait aider à atteindre les objectifs de la CEDEAO en matière d’énergies renouvelables pour 2020 et 2030, à savoir augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique global de la région à 10% en 2020 et 19% en 2030 et par extension aux quatre autres pays.

Mme Hawa Wagué, représentante résidente de la Banque mondiale au Togo et M. Mahama Kappiah, directeur exécutif du CEREEC étaient également à la table d’honneur à l’ouverture des travaux.