Les luttes se sont poursuivies le vendredi 19 juillet 2019, avec les  finales dans les cantons dans de Kouméa, Landa, Lama et Djamdè, en présence du chef de l’État son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, de M. Sélom Komi KLASSOU, Premier Ministre et de Mme. Yawa Djigbodi TSEGAN, Présidente de l’Assemblée Nationale togolaise

A Kouméa, première finale du jour, les empoignades sur le terrain cantonal du Lycée de Kouméa, ont mis aux prises les évala de la coalition Kèwè (Karè, Sondè, Lohou, Mandela et Sèdina) et celle de Piyou (Laouda, Fèouda, Piyo, Houdè, Kpatayou, Tchoïda et Namdina). Ceux sont les lutteurs de Kèwè qui se sont imposé au final avec 22 victoires contre 11 pour Piyou.

Après Kouméa, le Président de la République et sa suite mettent le cap pour Landa. Là, la coalition Kassi-Déwa-Landa était face à celle de Kadja-Houloung-Kpagalo. Au décompte final, la coalition Kassi-Déwa-Landa perd 5 victoires contre 12 pour la coalition adverse.

La troisième finale du jour s’est disputée sur le terrain cantonal du Lycée de Lama, mettant aux prises les lutteurs de Lama-Bas et ceux de Lama-Haut, sous le regard du Président de la République et sa suite. Les lutteurs de Lama-Haut plus combatifs gagnent par 29 victoires contre 22 pour Lama-Bas.

La dernière finale du jour, s’est déroulée sur le terrain cantonal du CEG de Djamdè en présence  de M. Payadowa BOUKPESSI, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales. Cette finale de Djamdè a mis aux points Djamdè-Haut et Djamdè-Bas. Au décompte final, Djamdè-Haut l’emporte sur le Bas par 11 victoires contre 8.

Les luttes prendront fin le samedi 20 juillet 2019 dans la Kozah avec les trois finales restantes dans les cantons de Tcharè, Soumdina et Lassa.