L’Office togolais des recettes (OTR) a organisé une conférence de presse le mardi 23 juillet 2019 à Lomé, pour éclairer l’opinion publique sur l’instauration et la reprise de la taxe d’habitation au Togo.

Etaient présents, le commissaire général par intérim de ladite institution, Philippe TCHODIE, le commissaire des impôts ADOYI Esso, le secrétaire général de l’union des communes du Togo et le directeur de la décentralisation et des collectivités locales.

La taxe d’habitation date en principe de 1998 sous le nom de « Taxe de résidence » et en 2000 elle a changé de nom pour devenir « Taxe d’habitation ». Avec la nouvelle loi qui a été instituée cette année par la direction des impôts, elle a gardé toujours ce nom», a déclaré le commissaire des impôts Esso Adoyi lors  de cette rencontre avec la presse.

Les tarifs annuels, désormais fixés, selon les types d’habitations sont : Concession 4000 francs CFA par ménage ; appartement à une (1) pièce (studio) 2000 francs CFA ; appartement à deux (2) pièces 6000 francs CFA ; appartement à trois (3) pièces et plus 9000 francs CFA ; villa ou concession individuelle 30000 francs CFA ; étage à un (1) niveau 40000 francs CFA ; étage à deux(2) niveau 75000 francs CFA ; étage à plus de deux (2) niveaux 100000 francs CFA ; étage sur une superficie supérieure à 600m2 100000 francs CFA.

Cette taxe exclue, les élèves, les étudiants, les chômeurs, les apprentis, les retraités, les infirmes et les diplomates ou consulaires de nationalité étrangère, s’ils n’exercent pas une activité génératrice de revenus.

La taxe d’habitation participera aux financements des communes issues des élections locales du 30 juin dernier, pour les travaux de développement au niveau local.