La commission centrale et les commissions régionales des établissements privés, laïcs et confessionnels du Togo ont tenu une rencontre d’échange le lundi 29 juillet 2019 à Lomé. L’objectif est de faire le bilan de leur parcours et de poser des diagnostics  pour assainir le système éducatif togolais.

Au cours des discussions, la commission centrale chargée d’agrément de contrôle et de suivi des établissements privés laïcs et confessionnels a exhorté les promoteurs de ces écoles au respect des textes en vigueur dans l’optique d’un fonctionnement exemplaire de l’école, pilier majeur de la société.

Les établissements privés laïcs et confessionnels participent efficacement à la promotion de l’enseignement au Togo. Pour cela les acteurs doivent régulariser leur situation afin de donner aux élèves un parcours de réussite et d’inclusion sociale.

La commission centrale a déploré l’existence des écoles clandestines à  l’encontre desquelles plusieurs sanctions seront prises a déclaré M.BIELO Madjatom, président de la commission centrale de contrôle des établissements privés laïcs et confessionnels du Togo.