La Commission Nationale du Droit de l’Homme (CNDH) a procédé le lundi 5 août 2019 à Lomé au lancement des activités du projet d’appui à l’opérationnalisation du mécanisme national de prévention de la torture. Cette rencontre est organisée en collaboration  avec le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT).

Le 20 juillet 2010 le Togo a ratifié le protocole facultatif à la convention contre la torture. Ce traité lui fait obligation de mettre en place un Mécanisme National de Prévention de la torture (MNP). Le gouvernement a donc choisi de confier la tâche au CNDH. Le mécanisme consiste à effectuer des visites régulières dans les lieux de détention afin d’examiner la situation des détenus.

Des séries d’activités de formation seront organisées pour le renfoncement des capacités des membres et du personnel de la CNDH, des acteurs de la chaine pénale ainsi qu’à l’endroit des organisations de la société civile. L’objectif est d’outiller ces différents acteurs  de rudiments nécessaires pour mieux prévenir la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants dans les lieux de privation de liberté.

Pour Madame Nakpa  POLO, Présidente de la CNDH, ces activités paraissent importantes  au regard du rôle de chaque acteur dans la prévention de la torture.

Le Directeur de Cabinet du Ministère en charge des droits de l’homme, M. DATE Messan Komlan, a invité tous les acteurs à soutenir la CNDH dans cette noble mission.