Le Ministère en charge de l’action sociale va en guerre contre le chômage et le sous-emploi au Togo. Une étude sur l’état de vulnérabilité liée au chômage et au sous-emploi au Togo fait l’objet d’un atelier de réflexion le mardi 13 août 2019 à Lomé, en vue de sa validation.

La rencontre est organisée par le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation et la Coalition Nationale pour l’Emploi des Jeunes.

Cette étude constitue l’étape préliminaire du projet « mise en place d’un mécanisme de prévention et de gestion de vulnérabilité lié au chômage et au sous-emploi au Togo ».

Pour M. Pascal TCHILTEME, chargé de mission au Ministère en charge de l’Action Sociale le Togo enregistre l’un des plus bas taux de chômage dans la sous-région. Mais des poches de vulnérabilité existent, impliquant des chômeurs de longue durée, des travailleurs en fin de contrat et de ceux ayant perdu leur emploi.

La démarche entreprise va permettre au Ministère en charge de l’Action Sociale, de consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion comme le recommande le Plan National de Développement (PND) dans son axe 3.

Les travaux de l’atelier ont été ouverts par M. Koffi GANI, Directeur de Cabinet du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.