Le 1er décembre de chaque année est célébréela journée Mondiale de lutte contre le Sida (JMS). Une journée qui offre l’occasion d’évaluer le chemin parcouru, mais aussi d’envisager le futur en termes de riposte au VIH.A la veille de cette célébration le Conseil National de Lutte contre leSIDA (CNLS),a organisé le vendredi 29 novembre 2019, à Lomé, une rencontre avec la presse pour    annoncer les couleurs de la JMS 2019.

La célébration de cette année est placée sous le thème : « les communautés font la différence». Un thème qui interpelle les acteurs à amener la riposte au plus près des communautés dont les stratégies novatrices pour survivre face aux impacts négatifs du VIH et du SIDA et permettent de mieux soutenir et assister les familles et les enfants affectés.

« Jusqu’à la fin de l’année 2018, environ 38 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde et 23 millions étaient sous ARV ce qui implique une réduction de nouvelles infections de 16% et de décès liés au Sida de 33% enregistré depuis 2010. Une bonne évolution de la riposte notée également au plan national », a déclaré le Prof. PITCHE Vincent, Coordonnateur National CNLS

Pour Doc. Éric VERSCHUEREN, Directeur Pays ONUSIDA, les objectifs au niveau mondial sont l’atteinte des trois 90 (90-90-90) en 2020 et l’éradication du VIH à l’horizon 2030.

Le lancement de la journée mondiale de la lutte contre le Sida aura lieu le samedi 30 novembre 2019 à Afagnan dans la préfecture du Bas-Mono. Une initiative de la Plateforme de la Société Civile en lutte contre le Sida et pour la santé, avec l’appui du Secrétariat Permanant du Conseil National de Lutte contre le Sida et les IST (SP/CNLS-IST).