La Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF) du Togo a organisé un atelier de validation du rapport général de l’évaluation nationale des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme au Togo le lundi 30 décembre 2019 à Lomé.

Pendant 02 jours les participants vont finaliser ces documents et procéder à leur validation en apportant leurs contributions constructives en vue d’améliorer leur qualité et exhaustivité, notamment le rapport des risques de blanchiment capitaux et du financement du terrorisme au Togo.

L’évaluation nationale des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme au Togo est instituée par la loi uniforme N°2018-004du 04 mai 2018, en conformité avec les recommandations du Groupe d’Action Financière (GAFI). Elle permet de dégager les tendances en la matière et de proposer les mesures propres à faire face au nouveau défi.

Pour M. Kossi TOFIO, Directeur de Cabinet du ministère de l’économie et des finances, l’évaluation nationale des risques est l’instrument par excellence de définition et de réorientation de la politique nationale en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

La CENTIF joue sa partition et reste disponible pour apporter son appui à tous les acteurs souhaitant dans le cadre du renforcement des mesures de lutte à leurs niveaux a indiqué M. Bignossi Tchaa AQUITEME, Président de CENTIF.