Les locaux de l’Ecole supérieure d’audit et de management (ESAM) ont, pour la troisième fois consécutive, abrité le concours de plaidoirie initié à l’endroit des étudiants de cette école, le jeudi 09 janvier 2020 à Lomé. Neuf (09) étudiants en droit ont mis en valeur leur talent sous les regards d’un jury composé de quatre (04) membres.  

Cette édition placée sous le thème «La République» a mis en compétitions neuf (09) candidats finalistes. Chacun a présenté un  un sous-thème notamment, la citoyenneté,  l’équilibre des pouvoirs, la représentation nationale, l’état de droit, l’abstentionnisme, la souveraineté,  le principe  d’égalité,  la constitution,  et la responsabilité politique du gouvernement ; qui à trait à la République. 

A l’issu de la phase finale du concours, trois (03) candidats ont été retenus selon l’ordre de mérite de notation du jury présidé par le Prof. Koffi Ahadji-Nonou  juge à la Cour constitutionnelle du Togo et ancien président de l’Université de Lomé.

Quatre (04) critères : la présentation du candidat sur scène, les qualités orales, la pertinence de l’argumentation/le fond sur le sous-thème choisi, et le respect du temps sur scène ont été mis en jeu pour noter les candidats.

Mlle Schimène Djékété, 20 ans, étudiante en 3ème  année de droit qui a plaidé en faveur de l’Etat de droit a été proclamée vainqueur du concours. Elle a totalisé une moyenne de 18,25 sur 20, et s’est appropriée le trophée mis en jeu. Schimène a été suivie respectivement de M. Adrien Samah-Botcho (2ème prix, plaidé en faveur de la constitution) et M. Pascal Aziagbédé (plaidé en faveur de la responsabilité du gouvernement, 3ème prix).

Le concours de plaidoirie est initié depuis 2018 à l’endroit des étudiants de la filière de droit de l’ESAM. C’est un cadre qui permet à ces apprenants de construire en plus des valeurs morales, un raisonnement juridique rigoureux portant sur les valeurs pour faire d’eux les leaders de demain.