Le Ministère de l’enseignement  technique, de la formation et de l’insertion  professionnelle au Togo a organisé en collaboration  avec l’UNESCO,  un atelier de restitution et de partage des résultats du projet de renforcement de capacité pour l’éducation (Projet  CapED), le mardi 28 janvier 2020 à Lomé. 

La rencontrer d’une journée a permis à une centaine (100) de participants issus du ministère de l’enseignement  technique, de l’UNESCO, des partenaires  techniques et financiers, et la cellule de coordination du projet; de partager les acquis et avancés apportés par le projet CapED dans le système de l’enseignement technique et de formation professionnelle au Togo.

Il s’agira de renforcer le dialogue et l’adhésion de tous les acteurs et permettre au ministère de bénéficier d’une synergie d’action de ses partenaires au développement pour une mise en œuvre harmonisée de la stratégie nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Le projet CapED est mise en œuvre dans vingt cinq (25) pays en Afrique dont le Togo pour renforcer le système éducatif de façon générale. Ce projet démarré en 2017 au Togo appui le sous-secteur de l’enseignement technique, de la formation et l’insertion professionnelle (ETFIP) à travers la réforme, l’amélioration de la qualité et la pertinence du système pour répondre aux besoins de développement du Togo surtout le Plan national de développement (PND) et le Plan sectoriel de l’éducation (PSE).

Le projet, après trois (03) ans de mise en œuvre au Togo, impacte déjà le système de l’enseignement technique. Plusieurs résultats dont : l’accompagnement des acteurs du secteur dans l’élaboration d’une nouvelle stratégie alignée aux priorités du PND; renforcement de capacités de ces acteurs pour la modernisation de la partie enseignement technique avec l’utilisation des outils numériques. Les capacités nationales pour développer, mettre en œuvre, suivre et évaluer la formation de formateurs d’enseignement et de formation technique et professionnelle sont également renforcées.   

Les différents processus mis en œuvre par le projet CapED et les résultats pour cette première phase du projet devraient servir pour la suite du projet au Togo.

La rencontre a été ouverte par le Ministre togolais de l’enseignement  technique, de la formation et de l’insertion  professionnelle M. Taïrou BAGBIEGUE qui n’a pas caché sa satisfaction sur le projet en témoignant la gratitude du gouvernement togolais au bureau de l’UNESCO.

Le directeur régional du bureau régional multisectoriel de l’UNESCO à Abuja M. Yoa YDO, pour sa part a renouvelé le soutien de son organisation à accompagner le processus de réforme du système éducatif au Togo.