La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a reçu officiellement les résultats des analyses du Laboratoire de Chimie, des Eaux de la faculté des sciences de l’Université de Lomé sur la qualité de l’encre indélébile dans le cadre de la présidentielle au Togo dont le 1er tour est prévu le 22 février 2020. Les résultats ont été présentés le samedi 1er février 2020 au siège de la commission par un groupe de professeurs de cette faculté conduit par le Prof. Gbandi Djanéyé-Boundjou.

Selon le rapport du laboratoire, la teneur en principes actifs de l’encre indélébile réceptionnée par la CENI le 20 janvier dernier pour la présidentielle, est un peu plus de 25 % ; donc répond aux spécifications et qualités requises pour être utilisée le jour du scrutin présidentiel.  

 Le code électoral prévoit pour une bonne qualité d’encre indélébile, une teneur de 5 à 25% de principes actifs.

Le président de la CENI M. Tchambakou AYASSOR s’est dit félicité de la qualité du travail accompli par le Laboratoire de Chimie, des Eaux de la faculté des sciences de l’Université de Lomé. Ce processus permet selon lui de garantir la transparence en évitant le double vote d’un électeur.