La libération de prisonniers annoncée par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé, lors de son message à la nation, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus, a été lancée le jeudi 02 avril 2020 à la prison civile de Lomé. Ceci fait partir des mesures de riposte contre le covid19, prises par le gouvernement togolais en vue d’endiguer la pandémie au Togo.

Au total 1048 prisonniers ont recouvré leur liberté sur toute l’étendue du territoire national, dans les prisons civiles du Togo.

Cette libération concerne entre autre les cas de prisonniers ayant presque épurer leur peine. Elle fait suite au décret 2020/022/PR du 1eravril 2020, pris par le Président de la République Togolaise.

Il s’agit d’une mesure qui vise à décongestionner les prisons du Togo pour éviter la propagation du coronavirus en milieu carcéral.

La cérémonie symbolique qui s’est déroulée à la prison civile de Lomé a permis au Docteur Michel Kodom, président fondateur de l’ONG Aime Afrique, de sensibiliser les détenus libérés sur les mesures barrières contre le coronavirus : le lavage des mains avec de l’eau et du savon ou solution hydroalcoolique, l’utilisation des masques de protection. Ils ont été également entretenus sur les modes de transmission, les préventions, les signes cliniques et le numéro d’urgence (111) en cas de signe dû au covid 19.

Des masques de protection leur ont été distribués par l’ONG Aime Afrique. L’occasion pour le directeur de la prison civile de Lomé, M. Idrissou Akibou de les inviter à être des messagers à leur sortie, sur les bonnes vies sociales et les bonnes manières de lutte contre le coronavirus.

Les prisonniers libérés ont témoigné leur gratitude et leur reconnaissance au Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé pour l’action menée à leur endroit.