L’ONG pour l’Appel l’Orientation à l’Islam et la Bienfaisance  (AOIB) mettra d’ici deux (02) mois un bâtiment scolaire à la disposition du CEG Fidoukpi dans le canton de Togblécopé de la préfecture d’Agoè-nyivé.  La cérémonie de pose de la première pierre a été faite le jeudi 07 mai 2020 dans cette localité, banlieue de Lomé, par le préfet d’Agoè-nyivé, le Col. Hodabalo AWATE.

Les travaux de construction du bâtiment vont durer deux (02) mois. Ce joyau composé de deux (02) salles de classe, deux (02) bureaux administratifs dotés d’équipement de base et un bloc sanitaire est financé à hauteur de douze (12) millions de francs CFA par l’ONG AOIB grâce à son partenaire l’ONG Quatar Charity basé à Quatar.

Le projet, selon le directeur exécutif de l’ONG AOIB M. Towfik DARO, vise à accompagner le gouvernement togolais à travers le Plan national de développement (PND 2018-2022) en son axe 3, en permettant aux élèves et enseignants de cette localité d’apprendre et de travailler dans de bonne condition.

Le directeur du CEG Fidoukpi, M. Tchoougoulou Padayodi, n’a pas manqué d’exprimer sa joie, vu que, sur les huit (08) salles de classe que dispose le CEG actuellement, seul deux (02) sont construites selon les normes internationales et les six (06) autres en claies.

Le préfet d’Agoè-nyivé, le Col. Hodabalo AWATE, lors de la pose de la première pierre, a remercié l’ONG AOIB et ses partenaires pour cet acte au profil des élèves et enseignants. Pour lui, c’est un accompagnement dans la mise en œuvre de la politique de l’éducation pour tous du Chef de l’Etat, S.E.M Faure Gnassingbé. L’occasion n’a pas manqué au préfet, en cette période de lutte contre la pandémie du Covid-19, de rappeler la nécessité de mettre en œuvre de façon efficace les mesures barrières et les programmes d’aides sociales que le gouvernement apporte aux populations affectées par cette pandémie.

Le président de l’Union musulmane du Togo (UMT) El Hadj Inoussa Bouraima et des chefs traditionnels du canton de Togblécopé ont pris part à cette cérémonie.