L’ONG  Caring  For all a marqué la journée internationale  de lutte contre la drépanocytose le 19 juin 2020 par une conférence de presse à Lomé, afin de conscientiser la population sur les effets pervers de la maladie et la nécessité  de faire des tests prénuptiaux, avant tout mariage.

Plusieurs professionnels de la santé se sont succédé pour éclairer les  journalistes  sur les impacts psychosociaux- économiques qu’en traîne cette maladie  génétique pourtant évitable.

D’autres acteurs de la sensibilisation  comme  les pasteurs des églises et les chefs traditionnels  qui ont eu des représentants à la conférence  de presse ont promis de  s’impliquer  dans la lutte pour des futures générations  sans drépanocytose.

La présidente de l’ONG, Catherine Stone, personnellement affectée  s’est  prononcer sur certaines raisons  qui  motivent  son combat.

L’ONG Caring for all, lutte également pour l’excision  des jeunes filles, le viol sexuel des enfants  et la maltraitance des veuves.