Le Togo comme d’autre pays dans le monde font face depuis quelques mois à la pandémie de Covid-19 due à un nouveau virus appelé le SARS-CoV-2. La commission ad-hoc de riposte contre la COVID-19 de l’Université de Lomé a animé une conférence de presse le mercredi 01 juillet 2020 à la présidence de l’Université de Lomé.

Cette rencontre avait pour but de rendre publique l’évolution du travail de recherche de la commission ad-hoc de riposte contre la COVID-19 de l’Université de Lomé sur les molécules actives à base de plante médicinale pour lutter contre le coronavirus. En effet à ce jour, les connaisseurs en phyto-médicament ont trouvé quatre produits pour aider l’organisme à se défendre contre ce virus et ces médicaments sont à l’avant dernière étape de vulgarisation  à savoir l’essai de ces produits sur l’humain.  Cette étape démarre à partir du 1er septembre 2020. Les patients qui seront testés vont être  recrutés sur les sites auxquels la coordination nationale de gestion de la riposte à la covid-19 prend en charge les personnes atteintes de la maladie.

Pour le Pr. Kouami KOKOU, président de la commission, après le renforcement des préventions à travers  la production de 75 mille litres de gel hydro alcoolique, la fabrication de  20mille masques et l’approvisionnement des centres de santés en  respirateurs artificiels, l’université de lomé a également effectué à des éveilles psychologies, des communications sur les masses medias pour éduquer et informer les populations. Nous arrivons à l’avant dernière étape de vulgarisation des molécules actives à base de plante médicinale pour lutter contre le coronavirus, a- t – il ajouté.

La séance a été présidée par le président de l’université de Lomé, le Pr. Komla Dodzi KOKOROKO, en présence du Pr. Majesté Ihou WATEBA, Doyen de la faculté des sciences, membre de la coordination nationale de gestion de la riposte à la covid-19