Une rencontre de partage d’expériences placée sous le thème « L’unité dans la diversité pour la lutte contre le racisme et la COVID-19 en faveur de l’autonomisation des femmes » des organisations féminines intervenant sur les violences basées  sur le genre, a eu lieu  le jeudi  30 juillet 2020 au siège de la  Commission Nationale  des Droits de l’Homme (CNDH) du Togo.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la journée de la femme africaine célébrée, le 31 juillet de chaque année. Cette   journée va permettre aux institutions étatiques, les partenaires au développement et les organisations de la société civile en charge des questions liées à la femme de faire le bilan de leurs politiques et programmes. Il s’agit aussi de noter les défis en vue d’une bonne planification des actions futures.

Madame ATCHOLE Hodalo Françoise, représentant le  ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation n’a pas manqué de rappeler la contribution des femmes africaines à la libération  de l’Afrique du colonialisme et de l’apartheid,  également le rôle essentiel que les femmes continuent de jouer dans le développement du continent. Elle a aussi mis en évidence l’impact que la Covid-19 a sur l’autonomisation des femmes et des réponses apportées par le gouvernent à cette pandémie.

Madame le président de la  Commission Nationale  des Droits de l’Homme (CNDH) Togo, Nakpa POLO  a souligné que cette crise sanitaire risque indéniablement d’augmenter  la dépendance économique des femmes. Elle a également relevé les bonnes pratiques en matière de lutte contre les violences basées sur le genre particulièrement dans le contexte du coronavirus.