12
Ven, Juil
14 New Articles

Plus d'articles

Grid List

Le Togo abrite du 25 au 27 avril 2024, les championnats régionaux ouest africains de tennis de table. L’évènement se déroule au Centre Togolais des Expositions et Foires CETEF de Lomé. Dix (10) pongistes vont défendre les couleurs togolaises. Dans le tableau masculin, Agbetoglo Mawussi, N°1 togolais ; Fanny Dodji N°2, Atarou Assou Boris, Champion du Togo en titre, Akakpo Désiré et Agbodjan Elias vont batailler pour une qualification au championnat d’Afrique.

Coté dames, la N°1 et championne en titre, Amegee Elie Akouto ; Ama Ayoko Farida, Vice-championne du Togo ; Amah Kayi Golda ; Mouzou Céline et Avodagbe Light Sanvi Maella vont représenter le Togo.

Après les tirages au sort réalisés le mercredi 24 avril 2024, le Togo hérite chez les Hommes de la poule A aux côtés du Nigéria, grande nation africaine du ping-pong, du Sénégal et du Burkina-Faso. La poule B est composée du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Bénin et de la Guinée dernier venu.  Chez les dames, le Togo partage la poule avec le Ghana, le Bénin et la Guinée dans la poule B. La poule A est constituée du Nigéria, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal.

Ces jeux de Lomé se disputeront en individuel et par équipes. Ils sont qualificatifs pour les championnats africains de tennis de table en Ethiopie en Septembre prochain. 

ASCK de Kara contre Gbohloesu d’Aného, voilà l’affiche de la finale de la coupe de l’indépendance du Togo édition 2024. ASCK est toujours en course pour se succéder à lui-même.

Pour se hisser en finale l’Association Sportive des Conducteurs de la Kozah a écarté les Kondonas 2 buts à 1. Razak Abdoul Coulibaly a marqué un doublé pour l’ASCK  en réponse au but Sénamé Dove Womé pour les Kondonas de la Kozah. C’était lors de la demi-finale disputée mercredi au Municipal de Sokodé.

Dans l’autre demi-finale au stade Omnisport de Lomé, c’est un score de parité d’un but partout qui a sanctionné les 90 minutes de jeu. Akolise Victor Mensah a ouvert la marque à la 52ème minute pour Gbohloesu avant l’égalisation de Ridwane Boukari à la 72ème minute de jeu, pour Gomido de Kpalimé. Après la séance des tirs aux buts, Gbohloesu l’emporte 8 tirs réussi sur 9 contre 7 tirs réussi sur 9 pour Gomido.

Les deux formations se retrouvent pour la finale au stade de Kégué à partir de 16h, ce 27 avril 2024 jour d’anniversaire de l’indépendance du Togo. L’entrée au stade est libre et gratuite.

Treize (13) membres du club de scrabble « Sois le meilleur » du lycée d’Atakpamé renforcent leurs capacités du 16 au 17 Avril à Atakpamé sur les techniques de la pratique du jeu de scrabble.

Cette formation de recyclage et de mise à niveau des joueurs de scrabble du lycée d’Atakpamé est organisée pour une troisième fois (3ème) par le club de scrabble les Phenix de Tokoin (LPHT) avec l’appui technique de la Fédération internationale de scrabble francophone et les autorités du lycée d’Atakpamé.

L’objectif de cette formation est d’apprendre aux jeunes scrabbleurs les techniques et stratégie de ce jeu pour remporter beaucoup de points et être champion. Il s’agit à travers cette incitation et motivation des apprenants au jeu de scrabble d’améliorer leur performance scolaire dans les disciplines de français et mathématique entre autres en grammaire, conjugaison, orthographe et les calculs mental et rapide.

A l’occasion, le secrétaire général du club « les Phenix de tokoin » M. Lawson KUDUS a remercié les autorités locales pour leur appui et soutien à la promotion du jeu de scrabble au lycée d’Atakpamé. « Nous voulons à travers la promotion du jeu de scrabble, relever le niveau des élèves en français et calcul » a-t-il indiqué. Il a exhorté les membres du club d’Atakpamé à se concentrer et à bien suivre les explications et les cas pratiques au cours des travaux pour bien maîtriser et assimiler les techniques du jeu de scrabble.

SOURCE ATOP ATAKPAME

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et le Général Commandant de la Garde Nationale du Dakota du Nord ont posé la première pierre marquant le lancement des travaux de construction du Centre National des Opérations d'Urgences (CNOU).

La cérémonie s'est déroulée ce 26 juin 2024 à Lomé,  au siège en construction de la direction générale de l'ANPC.

Partenaire de choix du gouvernement togolais, la Garde nationale du Dakota du Nord est le partenaire technique et financier de la construction du centre à travers l'Ambassade des Etats Unis d'Amérique.

D'une part, ce centre va servir de cadre pour la collecte, l'analyse et le traitement des informations afin d'orienter les prises de décisions et la coordination efficace des situations d'urgence et de catastrophes.

D' autre part, il servira également de cadre pour le renforcement continu de capacités des acteurs de la plateforme nationale de réduction des risques de catastrophes.

Les travaux de construction du centre sont prévus sur une durée de six (6) mois d’exécution et devraient s'achever en fin décembre 2024.

A Lomé, l'événement a été marqué par un dépôt de Gerbe de fleurs à la place des martyrs ce vendredi 21 juin 2024. C'est le ministre de l'Administration territoriale, AWATE Hodabalo, représentant le chef de l'État, qui a présidé la cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs, en présence de plusieurs autres autorités civiles et militaires, ainsi qu'une foule immense.

Madame la ministre, Secrétaire générale de la Présidence de la République, Sandra Ablamba Johnson, a présidé ce 19 juin 2024, une réunion d'échanges avec un premier groupe de partenaires techniques et financiers.

La journée de l'enfant Africain observée le 16 juin de chaque année a été célébrée en différée le mardi 25 juin à Atakpamé à travers une sensibilisation sur le thème « L'éducation pour tous les enfants en Afrique : L'heure est lieu » .

La direction régionale de l’éducation des Plateaux- Est a présenté 16.043 candidats dont 6. 918 filles pour le compte de l’examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) qui se déroule du 10 au 12 Juin soit trois (03) jours consacrés pour les épreuves écrites.

Le préfet de l’Ogou Akakpo Edoh a entrepris le mardi, 28 mai à Atakpamé dans la commune Ogou 1, une tournée dans des centres d’écrits de l’examen du probatoire communément appelé BAC 1 pour constater l’effectivité du démarrage des épreuves écrites.

Le préfet Akakpo Edoh était accompagné par le directeur régional de l’éducation des Plateaux-Est, Cissé Abdou-Razak les chefs d’inspection de l’enseignement général et technique ainsi que des forces de l’ordre et de sécurité.

L’objectif de cette tournée est de constater le démarrage effectif de l’examen du BAC1 et de souhaiter bonne chance aux candidats et candidates.

La délégation a visité quatre (04) centres d’écrits dans la commune Ogou 1 notamment aux lycées modernes d’Atakpamé et d’Agbonou ainsi qu’au lycée d’enseignement technique (LETP) et au lycée sacré Cœur de Jésus.

Dans les centres visités, le préfet de l’Ogou Akakpo Edoh s’est réjoui des dispositions prises pour le bon déroulement de cet examen. Il a témoigné sa gratitude au gouvernement en l’occurrence le chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour sa politique de l’éducation pour tous et surtout pour les facilités accordées aux élèves en termes de gratuité de l’écoles et des frais d’examen. Il a encouragé et souhaité bonne chance aux candidats et candidates.

Le directeur régional de l’éducation des Plateaux-Est, Cissé Abdou-Razak a rappelé les règles de la police des examens aux candidats et surveillants et exhorté les candidats à plus de concentration. « Prenez le temps de lire et bien lire les preuves avant de les traiter » a-t-il conseillé.

Signalons que l’inspection de l’enseignement secondaire général Atakpamé dirigée par M. Gbédon Iboukou, englobe les préfectures de l’Ogou et de l’Amou. Cette inspection a enregistré pour le compte de cet examen 3550 candidats dont 1598 filles repartis dans neuf (09) centres d’écrits. Pour le compte de l’enseignement technique des filières G1, G2 et G3 on dénombre 466 candidats repartis dans deux centres d’écrits.   

Signalons également que dans les préfectures de l’Anié, Est-Mono, Moyen-Mono, Haho, Amou, Akébou et Wawa les préfets et autorités éducatives ont aussi effectué des tournées dans les centres d’écrits pour constater le démarrage effectif de l’examen du BAC 1.

Source : ATOP ATAKPAME    

Les chrétiens du monde entier célèbrent ce jeudi 09 mai 2024, la fête de l’Ascension, la montée de Jésus vers Dieu son Père après sa résurrection.

A cette occasion le chef de l’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE souhaite une joyeuse fête à la communauté chrétienne. « Puisse cette célébration se dérouler dans la convivialité au sein des familles et qu’elle fasse prédominer l’esprit de solidarité et d’amour dans le cœur de tous les Togolais » a écrit le président de la République sur son compte X, ex Twitter.

Discerner le vrai du faux, ce n’est pas du tout évident pour tous les journalistes, surtout en ces temps des réseaux sociaux. Pour éviter le piège, les professionnels des médias se sont formés sur le fact-checking, à kpalimé, le 04 avril dernier.

L’apothéose de la célébration de la journée internationale des droits de la femme, a été observée le jeudi 21 mars au Lycée de Kpodji dans la préfecture du Kloto dans une atmosphère festive.

Lomé, le 04 juillet 2024

Le Ministère de la Planification du Développement et de la Coopération a organisé ce jour un atelier de dissémination à l’endroit des médias sur l’indice de développement humain(IDH).

Le Togo honore ses engagements auprès de l’UEMOA, le pays a mis en œuvre 76% des reformes en 2023.

C’est la conclusion de l’évaluation pays de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine, présentée le 10 juin 2024 à Lomé.

C’était au cours de la 9e revue annuelle des reformes politiques, programmes et  projets communautaires de l’UEMOA au Togo.

Le 21ème séminaire du réseau francophone de la régulation des télécommunications  FRATEL, a ouvert ses portes ce mardi 21 mai 2024 à Lomé pour deux jours.

Les élèves du lycée de Sada, dans la commune Ogou 1 ont mis en terre 1500plants de kaya senegalensis et de sena siamea le mardi 02 juillet sur la réserve de leur établissement scolaire.

L'agriculture togolaise a connu un développement remarquable grâce à plusieurs initiatives présidentielles notamment les Zones d'aménagement agricoles planifiées (ZAAP).

Née de la volonté du chef de l'Etat, cette initiative innovante vise essentiellement à renforcer la sécurité alimentaire, améliorer les conditions de vie des producteurs et faire du Togo un pôle d'excellence d'exportation des produits agricoles

A fin novembre 2023, le Togo comptait au total de 222 Zones d'Aménagement Agricole Planifiées (ZAAP) à travers le territoire, couvrant une superficie totale de 32 230 hectares.

Parmi ces ZAAP, l'agropole de la Kara se démarque avec 38 en cours d'aménagement au cours de cette année, dont 31 couvrent une superficie allant de 200 à 700 hectares.

L'objectif fixé est d'aménager 400 ZAAP sur toute l'étendue du territoire d'ici 2025 à raison d'au moins 100 ha par ZAAP.

En termes de productivité, les rendements des exploitants des ZAAP sont supérieurs à ceux des producteurs hors ZAAP avec une différence moyenne de 36% (33,5% pour le sorgho, 77,5% pour le maïs, 18,25% pour le riz et 30% pour le soja).

Outre l'aménagement, l'amélioration des bénéfices s'explique par la promotion de la mécanisation agricole, l'appui régulier de l'Institut de Conseil et d'Appui Technique (ICAT) aux producteurs ainsi que la réduction des charges logistiques avec l'adoption des commandes groupées d'intrants et des ventes groupées des récoltes.

L'entrepreneuriat féminin dans le secteur agricole a également connu un engouement dans l'exploitation des ZAAP avec un taux d'accroissement de 35,1%. Selon les données obtenues, les femmes exploitent 27% de la surface totale de l'échantillon des 54 ZAAP enquêtées.

Le gouvernement entend par ailleurs promouvoir la spécialisation des ZAAP en vue de créer des clusters agroéconomiques, des chaînes de valeurs intégrées et d'exploiter l'avantage comparatif de chaque localité du pays.

L'entrepreneuriat féminin dans le secteur agricole a également connu un engouement dans l'exploitation des ZAAP avec un taux d'accroissement de 35,1%. Selon les données obtenues, les femmes exploitent 27% de la surface totale de l'échantillon des 54 ZAAP enquêtées.

Le gouvernement entend par ailleurs promouvoir la spécialisation des ZAAP en vue de créer des clusters agroéconomiques, des chaînes de valeurs intégrées et d'exploiter l'avantage comparatif de chaque localité du pays.

Source : Présidence

Photo de famille

Environnement

Une cérémonie de signature des protocoles de financement a eu lieu le vendredi 31mars 2023 à Lomé,

Le Comité National de Coordination du Secteur de la Santé CNC-SS tient ce 23/02/2024, sa 1ére réunion ordinaire de l'année 2024. Présidée par Le Ministre de la santé du Togo,  Professeur de rhumatologie, Moustafa Mijiyawa.

Le 30 janvier de chaque année est observé la journée mondiale des maladies tropicales négligée.  L’objectif de cette journée est d’examiner le problème de résistance causé par ces maladies.

Vue-partielle-des-participants

Santé

Des populations de la ville d’Atakpamé ont été sensibilisées le vendredi 18 Août sur les conséquences liées à la consommation des faux médicaments tant chez les hommes que les animaux.

Placée sous le thème « Les faux médicaments, un crime contre l’humanité », cette sensibilisation a été organisée par la coordination des Clubs RFI-Togo avec l’appui des autorités de la mairie Ogou1. L’objectif est d’informer et de relever les méfaits des faux produits sur la santé humaine et animale.

     Au cours de la rencontre les participants ont été entretenus sur entre autres la commercialisation et l’usage des produits pharmaceutique et la règlementation Togolaise du circuit de distribution des médicaments dument homologués. Ils ont été sensibilisés sur les conséquences des faux médicaments notamment leurs impactsnégatifs sur la santé, sur le plan socio-économique et environnemental.

A l’occasion, le Dr. Kombaté Konga a indiqué que le trafic de faux médicaments a des conséquences difficilement quantifiables mais souvent sous-estimées. Il a fait savoir que l’impact négatif sur le plan sanitaire se résume parfois par une incapacité à prévenir ou guérir certaines maladies et voire des décès. Il a souligné que d’après les études menées par l’OMS en 2017, les résultats ont démontré que les médicaments falsifiés seraient responsables chaque année d’au moins 170 000 décès par pneumonie infantile et 150 000 décès par paludisme chez les enfants de moins de 5 ans vivant en Afrique sub-saharienne. Il a exhorté les populations à plus de prudence et vigilance dans l’achat des produits.

Le représentant de la coordination des clubs RFI-Togo, Alfred Nadjere a remercié les bonnes volontés qui ont soutenus cette activité de sensibilisation à l’intension des populations d’Atakpamé sur les conséquences liées à la consommation des faux médicaments. Il a indiqué que l’achat et l’utilisation des médicaments au bord des routes sont des comportements à proscrire.  A remercie le gouvernement pour les dispositions prises pour lutter contre ce fléau et lancé un appel aux autorités togolaises pour l’établissement d’un laboratoire sophistiqué en vue de détecter les médicaments authentiques et contrefaits qui entrent sur le territoire national.

ATOP ATAKPAME

Evenements à Venir

Pub